Hey, what’s your name ?

 

Dernière soirée. Je croise un gars. Je le connais. On a déjà dansé ensemble. Je me souviens même où c’était. Mais impossible de me souvenir de son prénom. Pourtant, je suis sûre que c’est un prénom un peu particulier. Grrr ça m’agace. Je file voir le gars, le salue, échange les banalités d’usage et je finis par lui demander de me rafraîchir la mémoire. 

Evidemment, il n’a pas pu me donner son prénom comme ça, il a fallu qu’il me donne un indice. Je l’ai remercié intérieurement de me rappeler la grande époque du Qui est-ce ?! Banco ! Je me souviens. Je me retourne comme une fleur pour m’en aller. Bah quoi, j’avais juste besoin de libérer mon cerveau de cette agaçante recherche qui allait me polluer toute la soirée. Le gars me rattrape « Et toi, tu peux me rappeler ton prénom ?! ». C’était bien la peine de faire son intéressant ! J’ai lâché un indice et j’ai filé ! 

Je n’ai pas revu le gars de la soirée, sûrement qu’il n’a jamais retrouvé mon prénom. Pourtant, on ne peut pas dire qu’il soit vraiment compliqué ! La seule difficulté réside peut-être dans son orthographe. Et je n’y suis pas pour rien, puisque j’ai adopté une orthographe légèrement différente quand j’ai créé mon Facebook de danse. 

La création du Facebook de danse… ah la la, une grande étape. J’avoue que je me moquais gentiment de ceux qui avaient plusieurs comptes. Mais au bout de quelques mois de danse, je me suis rendue compte que c’était nécessaire. Mes amis non-danseurs en avaient ras-la-casquette de mes publications de danse, de mes like des prochains évènements, de mes partages de photos de soirée. Et je ne me sentais pas assez proche des danseurs et danseuses de kiz devenus mes « amis » après seulement quelques mots échangés pour leur partager ma vie, mes activités extra-danse ou les photos de mes enfants. 

C’est ainsi qu’est née Lor BK. Lor pour se différencier de Laure, l’autre moi. BK pour Bachata Kizomba. 

Finalement rien de bien compliqué, ni mystérieux, comparé à d’autres qui utilisent des pseudos à s’arracher les cheveux ou qui ont des prénoms si particuliers qu’on a le sentiment qu’il s’agit justement d’un pseudo, m’offrant évidemment l’opportunité de faire régulièrement de belles boulettes. 

« – Je t’ai pas demandé ton nom de scène, je t’ai demandé ton prénom ! – C’est mon prénom ! – C’est le prénom que ta mère t’a donné quand tu es né ? Celui de ta carte d’identité ? – Oui. – Ah… oops désolée. » 

C’est pas de ma faute aussi. Entre celui auquel Papa et Maman n’ont pas vraiment facilité la vie en offrant à Fleurisson un prénom un peu spécial ; celles qui ont décidé d’en rajouter une couche transformant le charmant Ophélie en Aufély qui fait saigner mes yeux ; celui dont on n’a jamais vu les yeux car il ne sort jamais sans ses lunettes noires, le bien-nommé SunGlassesMan ; Alphonse et Joséphine qui préfèrent se faire appeler Kayne et Kimy, ou l’inverse d’ailleurs ; et les taxis qui changent de team toutes les trois minutes et qui du coup changent de blaze aussi souvent… moi je ne sais parfois plus trop où j’en suis. 

Du coup, c’est quoi déjà ton blaze à toi ?

Article écrit par Lor BK

Novembre 2019

Hey, what’s your name ?

Dernière soirée. Je croise un gars. Je le connais. On a déjà dansé ensemble. Je me souviens même où c’était. Mais impossible de me souvenir de son prénom. Pourtant, je suis sûre que c’est un prénom un peu particulier. Grrr ça m’agace. Je file voir le gars, le salue, échange les banalités d’usage et je finis par lui demander de me rafraîchir la mémoire. 

Evidemment, il n’a pas pu me donner son prénom comme ça, il a fallu qu’il me donne un indice. Je l’ai remercié intérieurement de me rappeler la grande époque du Qui est-ce ?! Banco ! Je me souviens. Je me retourne comme une fleur pour m’en aller. Bah quoi, j’avais juste besoin de libérer mon cerveau de cette agaçante recherche qui allait me polluer toute la soirée. Le gars me rattrape « Et toi, tu peux me rappeler ton prénom ?! ». C’était bien la peine de faire son intéressant ! J’ai lâché un indice et j’ai filé ! 

Je n’ai pas revu le gars de la soirée, sûrement qu’il n’a jamais retrouvé mon prénom. Pourtant, on ne peut pas dire qu’il soit vraiment compliqué ! La seule difficulté réside peut-être dans son orthographe. Et je n’y suis pas pour rien, puisque j’ai adopté une orthographe légèrement différente quand j’ai créé mon Facebook de danse. 

La création du Facebook de danse… ah la la, une grande étape. J’avoue que je me moquais gentiment de ceux qui avaient plusieurs comptes. Mais au bout de quelques mois de danse, je me suis rendue compte que c’était nécessaire. Mes amis non-danseurs en avaient ras-la-casquette de mes publications de danse, de mes like des prochains évènements, de mes partages de photos de soirée. Et je ne me sentais pas assez proche des danseurs et danseuses de kiz devenus mes « amis » après seulement quelques mots échangés pour leur partager ma vie, mes activités extra-danse ou les photos de mes enfants. 

C’est ainsi qu’est née Lor BK. Lor pour se différencier de Laure, l’autre moi. BK pour Bachata Kizomba. 

Finalement rien de bien compliqué, ni mystérieux, comparé à d’autres qui utilisent des pseudos à s’arracher les cheveux ou qui ont des prénoms si particuliers qu’on a le sentiment qu’il s’agit justement d’un pseudo, m’offrant évidemment l’opportunité de faire régulièrement de belles boulettes. 

« – Je t’ai pas demandé ton nom de scène, je t’ai demandé ton prénom ! – C’est mon prénom ! – C’est le prénom que ta mère t’a donné quand tu es né ? Celui de ta carte d’identité ? – Oui. – Ah… oops désolée. » 

C’est pas de ma faute aussi. Entre celui auquel Papa et Maman n’ont pas vraiment facilité la vie en offrant à Fleurisson un prénom un peu spécial ; celles qui ont décidé d’en rajouter une couche transformant le charmant Ophélie en Aufély qui fait saigner mes yeux ; celui dont on n’a jamais vu les yeux car il ne sort jamais sans ses lunettes noires, le bien-nommé SunGlassesMan ; Alphonse et Joséphine qui préfèrent se faire appeler Kayne et Kimy, ou l’inverse d’ailleurs ; et les taxis qui changent de team toutes les trois minutes et qui du coup changent de blaze aussi souvent… moi je ne sais parfois plus trop où j’en suis. 

Du coup, c’est quoi déjà ton blaze à toi ?

Article écrit par Lor BK 

Novembre 2019


One comment:

  1. Myriam

    6 novembre 2019 at 9 h 47 min

    Et les filles comme moi qui n’ont absolument pas la mémoire des prénoms et qui veulent te donner un autre prénom à oui Laura 😅

    Reply

Leave a Reply


SIGN INTO YOUR ACCOUNT CREATE NEW ACCOUNT

Your privacy is important to us and we will never rent or sell your information.

×

 
×
FORGOT YOUR DETAILS?
×

Go up

English English Français Français