Le West Coast Swing est une danse à deux, dérivée des différentes danses swing des années 30 / 40.

Elle s’est nourri de plusieurs danses de couple avant de devenir une danse à part entière, avec son propre caractère, ses spécificités

Certains considèrent à tort que c’est une danse Swing (lindy ou boogie) interprétée comme une danse sportive. 

D’autres personnes considèrent par ailleurs qu’il ne s’agit plus d’une danse Swing, puisque le blues originel ne représente plus qu’une petite partie des différents courants musicaux pouvant être interprétés en West Coast Swing.

Elle laisse une grande part à l’improvisation. 

Cette danse se pratique sur un vaste éventail de styles de musique : pop, funk, dance, country, jazz, blues, RnB, disco…

C’est une danse à deux, qui suit une ligne de danse. Elle se caractérise par des mouvements très fluides et élastiques entre les deux danseurs.

Très intéressante, elle allie interprétation musicale et jeu entre partenaires, et peut être très sensuelle, mais surtout, elle laisse libre cours à l’improvisation et permet un amusement sans fin.

« L’essentiel du West Coast Swing réside dans l’amusement, dans cette recherche perpétuelle de surprendre l’autre tout en restant dans une mouvance élégante et raffinée. »   Skippy Blair.

Origine :

A l’origine c’est un danseur de la côte est , Dean Collins, qui a proposé un style plus fluide à une danse swing pratiquée dans les dancing new-yorkais. 

Dean rejoint Los Angeles en 1937 et son style “smooth” va se répandre on lui donnera d’abord le nom de “western swing”, puis une danseuse (Skippy Blair) ouvrira son école de danse en 1961 et participera à la codification du west coast swing et aussi à son nom actuel.

Caractéristique :

Des pas de base s’effectuent en 6 ou 8 temps généralement avec des variations qui peuvent se rajouter dessus. 

Ils sont guidés par le leader grâce au “cadre” maintenu par les deux partenaires. Le couple danse ensemble avec une transmission d’énergie (la connexion) et en recherchant une alternance de compression et de strech (“boing”) qui donne un effet de fluidité et d’élasticité.

Souvent des pas de base sont appris dans un premier temps et le travail sur la connexion entre les partenaires et le strech se travaille au cours de la pratique de la danse et presque sans fin ! 

Tout comme les figures, les mouvements et l’interprétation musicale qui peuvent s’inventer,en respectant quelques principes de base.

Actuellement, le West Coast swing peut se danser pratiquement partout en France. 

Les stages (évènements sur un week-end ou une semaine avec des professeurs reconnus) sont nombreux, au rythme de un par mois en moyenne dans l’hexagone. 

Les villes les plus dynamiques proposent 1 voire plusieurs soirées par semaine ; ce qui est un plus non négligeable pour progresser et s’amuser. 

Le West Coast Swing est actuellement en plein essor, de nouvelles écoles se mettent à l’enseigner chaque année et le niveau des français ne cesse de s’améliorer lors de compétitions internationales.

Fédération internationale :

WSDC pour les jack’n’Jill ; NASDE pour les Strictly, Classic et Showcase

Fédération Française de Danse :

rubrique “Rock & disciplines associées”

 

 

Sources :

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/West_Coast_Swing

https://www.danceinwest.fr/le-west-coast-swing/

https://www.west-coast-swing.fr/west-coast-swing/


Leave a Reply


SIGN INTO YOUR ACCOUNT CREATE NEW ACCOUNT

Your privacy is important to us and we will never rent or sell your information.

 
×
INSCRIPTION GRATUITE ALREADY HAVE AN ACCOUNT?

 
×
FORGOT YOUR DETAILS?
×

Go up

English English Français Français